parallax background

Jean-Luc Coatalem président du jury de la Toison d’or du livre d’aventure 2021

Notre plateforme de films en ligne
8 juillet 2021
Livres de la compétition 2021
27 juillet 2021
L’écrivain voyageur Jean-Luc Coatalem présidera le jury de la Toison d’or du livre d’aventure
à l’occasion des 30 ans des Écrans de l'aventure, du 14 au 17 octobre à Dijon. Photo © Patrice Normand

Finistérien né dans une famille d’officiers, Jean-Luc Coatalem a vécu son enfance en Polynésie et son adolescence à Madagascar. Ces séjours lui ont donné le goût de l’ailleurs. Éditeur, journaliste pour Grands Reportages puis, depuis 1999, pour Géo où il est rédacteur en chef adjoint, il a parcouru le globe à pied, à cheval, en ULM et en brise-glaces, de la Chine à l’Antarctique et du Brésil au Pakistan. Il a visité près de 80 pays.

« Tous les voyages finissent en livres et tout part d'une lecture. »

Cet écrivain voyageur, pour qui « tous les voyages finissent en livres et tout part d'une lecture », a publié des récits bourlingueurs comme Suite indochinoise (La Table Ronde, 1993) et Mission au Paraguay (Grasset, 1996), ainsi que des romans ou des nouvelles situés dans des décors exotiques. Aux côtés de Nicolas Bouvier, il a été l’un des neuf signataires du Manifeste pour une littérature voyageuse, sous l’égide de Michel Le Bris, en 1992.

Il s’est fait connaître du grand public par son ouvrage, Je suis dans les mers du Sud, consacré au peintre aventurier Paul Gauguin et par, La consolation des voyages, une ode à l’errance et à la géographie (Grasset 2001 et 2004).
Parmi ses derniers titres : Le gouverneur d’Antipodia (Le Dilettante, 2012), Nouilles froides à Pyongyang (Grasset, 2013), récit de voyage en Corée du Nord, Mes pas vont ailleurs (Stock, 2017), consacré à l’écrivain Victor Segalen, et La part du fils (Stock, 2019, finaliste au Renaudot et au Goncourt).
Français