parallax background

Livres en compétition

Le jury du film 2018
5 juillet 2018
Les animations
9 septembre 2018

Cinq livres

sélectionnés pour concourir à la Toison d'Or du livre d'aventure vécue 2018

À mon allure

Faire de ses différences une ressource inépuisable

de William Kriegel
Éd. : Actes Sud
Col. : Domaine du possible
Parution : mai 2018

William Kriegel a connu un parcours professionnel exceptionnel, tant par sa réussite que parce qu’incapable d’apprentissage scolaire, il a admis cette singularité et appris à en faire une ressource.
Sa start-up énergétique est devenue l’un des premiers producteurs indépendants d’électricité aux États-Unis. D’un ranch déficitaire aux confins des Rocheuses il a fait un modèle d’élevage bio et d’exploitation naturelle, rentable et respectueux du bien-être animal. De la découverte prudente des gourous de la « nouvelle équitation » il n’a gardé que cette formidable approche de la relation homme/cheval et conçu, au haras de la Cense, le modèle français de l’équitation éthologique.
À mon allure raconte les aventures de William Kriegel, qu’elles soient en selle, à la tête de ses projets ou à la poursuite de ses réflexions sur le management, la stratégie, les comportements face au pouvoir, au risque, à l’argent. La balade raconte aussi l’insouciante soif de vivre des années 70, le rêve américain de la décennie suivante, le cynisme et les mutations financières des années 90. On voit s’y dessiner au fil des années une éthique pragmatique, une manière singulière de conduire les rêves et les équipes.
Anecdotes et portraits savoureux donnent à cette autobiographie la densité d’une conférence inspirante.

William Kriegel : Né en 1945 en région parisienne, le jeune William apprend à 11 ans qu’il est mortel et inadapté à l’apprentissage scolaire classique. De voyages édifiants en premières aventures économiques, il va dompter sa singularité, en faire un regard et une manière aussi personnels que performants.
En 1984, il émigre aux USA, crée l'entreprise Sithe Energies - dont la CGE puis Vivendi seront un actionnaire incrédule et gourmand - qui deviendra un des premiers producteurs d’électricité indépendants des États-Unis. Elle sera cotée à Wall Street et revendue en 2000, le jour où William Kriegel achète 38 000 hectares dans le Montana.
En quelques années, il y bâtit un élevage « natural grazing » de black Angus qui concilie rentabilité, respect de l’écosystème et bien-être animal.
Depuis 1990, ce cavalier, très tôt marqué par le travail des « horse whisperers », va adapter leurs enseignements et les mettre en forme pédagogique et accessible au plus grand nombre. Avec l’équitation éthologique, la Cense et sa méthode ont profondément influencé la culture française du cheval.

Édition : Actes Sud

À pied dans le Caucase

Azerbaïdjan - Géorgie - Arménie 

de Nathalie Courtet
Éd. : Géorama
Rayon : Récit de voyage
Parution : oct. 2017

Se lancer dans une traversée du Caucase à pied n’est pas seulement un défi physique. La géopolitique complexe et les multiples zones de tension rendent en effet le parcours tortueux, imposant un itinéraire par les régions pacifiées et des chemins mal balisés. Des rives de la Caspienne au littoral de la mer Noire, Nathalie Courtet et sa coéquipière nous entraînent dans un monde et des cultures longtemps fermés aux Occidentaux, à la fois surprenants et terrifiants, trop souvent ignorés. Loin des sentiers battus, dans des paysages parfois grandioses, parfois déprimants, elles vont tracer leur route et leur destin, nous rappelant que l’aventure est aussi humaine, à l’image des multiples rencontres et de l’accueil extraordinaire réservé aux intrépides voyageurs qui osent.

Nathalie Courtet est originaire du Jura où elle est accompagnatrice en moyenne montagne. Grande voyageuse, elle a parcouru de nombreux pays avant d’entreprendre, en 2008, un immense périple à vélo couché, relaté dans une trilogie parue aux éditions Phébus (Aux portes de l’Orient, Les routes de la démesure, De la jungle birmane à la taïga russe). Son expédition en Laponie est également relatée dans le film 71° Solitude Nord, réalisé par Damien Artero (Production Planète D).

Édition : Géorama

Dans les pas, d’Alexandra David Néel

Du Tibet au Yunnan

d'Éric Faye et Christian Garcin
Éd. : Stock
Col. : La Bleue
Parution : avril 2018

« En 1924, déguisée en mendiante tibétaine, Alexandra David-Néel franchit en quatre mois mille huit cents kilomètres de forêts, fleuves, vallées profondes et hauts sommets entre Yunnan et Tibet pour arriver clandestinement à Lhassa, alors interdite aux étrangers.
À presque un siècle de distance, nous avons voyagé sur ses traces. En pleine mutation économique, touristique, uniformisatrice, la civilisation tibétaine est peut-être en train de disparaître sous les coups de boutoir de la raison économique et des intérêts de la géopolitique. Pourtant, le Tibet de 1924 se laisse encore deviner à travers la puissance des rites, du bouddhisme omniprésent, et de la ferveur religieuse de la population, ancrage de l’identité tibétaine menacée. Ce sont ces réalités multiples, qui semblent incompatibles parfois mais qui coexistent pourtant, que nous avons tenté de circonscrire entre le récit de notre voyage et l’évocation de la figure d’Alexandra David-Néel. »
É.F. et C.G.

Éric Faye est l’auteur, chez Stock, de romans et de récits de voyage, dont Mes trains de nuit (2005), L’homme sans empreintes (2008), Nous aurons toujours Paris (2009) et Somnambule dans Istanbul (2013). Son dernier roman, Nagasaki, a obtenu en 2010 le Grand Prix du roman de l’Académie française.

Christian Garcin est l’auteur de nombreux ouvrages (romans, nouvelles, essais, carnets de voyage…) parmi lesquels La Piste mongole (Verdier, 2009), Des femmes disparaissent (Verdier, 2011), Les Nuits de Vladivostok (Stock, 2013), Selon Vincent (Stock, 2014), Les Vies multiples de Jeremiah Reynolds (Stock, 2016) et Les Oiseaux morts de l’Amérique (Actes Sud, 2018).

Édition : Stock

Samouraïs dans la brousse


de Guillaume Jan
Éd. : Paulsen
Col. : Démarches
Parution : fév. 2018

Une aventure peu commune, un voyage sur les traces des derniers bonobos et d'un homme qui leur a voué une grande partie de sa vie, du Congo au Japon.
« Je voulais un prétexte pour m'aventurer loin dans la jungle, le plus loin possible sous cette canopée qui grouille de vie et d'histoires, et qui m'aimante depuis des années : la destinée inouïe de Takayoshi Kano me fournissait l'occasion de m'y enfourner tout entier. Seulement, à l'arrière de la moto, je me demande maintenant si mon projet n'est pas présomptueux. » 


Automne 1973. Le Japonais Takayoshi Kano s'enfonce dans la forêt congolaise, à la recherche de bonobos. Il y retournera chaque année et deviendra un éminent spécialiste de ces grands singes menacés de disparition. Parti en funambule sur les traces de ce héros énigmatique, Guillaume Jan en rapporte un récit ébouriffant, qui explore les liens entre le Japon et le Zaïre des années 1970, entre les origines de l'humanité et un village isolé de l'actuelle République démocratique du Congo. 
Traîne-Savane (Grand prix du roman de la Société des gens de lettres en 2015).

Guillaume Jan, reporter et auteur, voyage en Afrique depuis quinze ans. En suivant les pas de Takayoshi Kano dans la forêt congolaise, il met à jour le parcours d'une des plus grandes sommités de la recherche sur les primates.
Plusieurs interviews et portraits de Guillaume Jan sont sur www.mandor.fr

Édition : Paulsen

Voyage en France buissonnière 


de Louis Meunier
Éd. : Kero
Col. : Témoignage
Parution : juin 2018

Louis Meunier est un écrivain aventurier et un cavalier émérite. Aussi, quand une de ses amies évoque le projet de parcourir la France à cheval pour aller à la rencontre de ceux qui révolutionnent le terroir, il accepte aussitôt de l’accompagner. De Paris à Marseille, en empruntant « la diagonale du vide », ils vont sillonner les routes et les campagnes d’un pays en pleine mutation. Du jeune berger de Fontainebleau à Hubert Reeves, ils croiseront des personnages hauts en couleur qui essayent, à leur échelle, de changer le monde. Ils devront affronter des tempêtes, apprivoiser leurs montures, décrypter les bouleversements sociaux en cours, déceler dans le terroir ce qui fait son identité et sa force, observer pour mieux comprendre le présent et cerner le futur. Un voyage qui va prendre l’allure d’une quête initiatique, les poussant à s’interroger sur les valeurs primordiales de la vie, le monde de demain et le lien entre l’homme et la nature.

Louis Meunier débarque en Afghanistan au mois de mars 2002 pour participer à l’effort de reconstruction. Par la suite, il guide des groupes d’alpinistes dans les montagnes du Pamir et traverse l’Afghanistan à cheval. Il fera partie de l’équipe de buzkashi de Kaboul pendant trois ans aux côtés des fameux tchopendoz.
En 2007, il crée Taimani Films, une société de production audiovisuelle basée à Kaboul. Louis produit et réalise des films pour la télévision et le cinéma dont les documentaires Prisonniers de l’Himalaya, 7 000 mètres au-dessus de la guerre et Les Cavaliers afghans - Sur les traces de Joseph Kessel en Afghanistan.

Édition : Kero
Français