Éditos

10 ├Day: 2┤ 2022

Passionnément attachée au 7ème art, la ville de Dijon est heureuse d’accueillir, avec son partenaire historique La Guilde, la 31ème édition du festival international Les Écrans de l’aventure.

Ce rendez-vous incontournable transportera une nouvelle fois le public dijonnais aux quatre coins du monde, aux côtés d’aventuriers et d’explorateurs audacieux, curieux de découvrir d’autres cultures, soucieux de préserver les richesses de notre planète, à l’écoute d’autres chemins ou modes de vie.

Nous voici à Tahiti avec trois surfeurs porteurs de handicap, au Kirghizstan avec un astronome voyageur, sur les routes de France et de Suisse en canoë-vélo ou dans une forêt d’Afrique centrale avec les gorilles. Ces films documentaires, tous d’excellente qualité, seront soumis à un jury présidé par le Suisse Raphaël Domjan. Éco-explorateur et défenseur de l’énergie solaire, il remettra plusieurs prix, dont celui de la Toison d’or du film d’aventure récompensant le meilleur film de l’année.

Cette année, le festival essaime aux quatre coins de la ville pour partager l’aventure au-delà des cinémas Olympia et Darcy. Des projections auront lieu au Théâtre de Fontaine d’Ouche, à la médiathèque Port du Canal et à la Maison d’éducation populaire des Grésilles. Les Écrans prennent aussi leur quartier au centre-ville avec des ateliers, des rencontres et des dédicaces proposés au Comptoirs des colonies.

Alors qu’ils préparent une expédition scientifique dans l’océan Austral, Jean-Louis Etienne et Elsa Peny-Etienne nous font l’honneur de venir présenter à Dijon une exposition de photos sur les grilles du Jardin Darcy. Vous découvrirez ainsi le prochain vaisseau écologique de ce binôme engagé de longue date dans la préservation des régions polaires, ces avant-postes du changements climatiques.

Je vous souhaite un excellent festival et la joie de partager des aventures humaines exemplaires !

François REBSAMEN
Maire de Dijon, président de Dijon métropole et ancien ministre.

Le monde est en 2022 à l’image de la banquise. Il nous paraît fracturé, dérivant et malmené ; vertige d’une fragilité sans cesse plus grande. Ce ressenti croise un désir de découvrir le monde aiguisé par deux ans de covid séquestrateur. Les Écrans de l’aventure ont ainsi la tâche de réconcilier nos émotions, avec des films, des livres et des rencontres qui conjuguent l’enthousiasme intact et les questionnements actuels.

Femmes et hommes inspirants seront au coeur du festival, avec la joie particulière de recevoir Jean-Louis Etienne, jeune homme perpétuel venant partager l’actualité du projet fou Polar POD, ou Jean-Luc Van Den Heede, pour un hommage à celui qui est un immense marin français avant d’être un compétiteur nautique hors pair. Si la mer et les zones arctiques seront ainsi à l’honneur, les jungles équatoriales, l’Himalaya, les exploits individuels, la recherche scientifique et même la France des petites routes seront de la partie d’une programmation diversifiée, conçue comme un bouquet de plantes rares.

Toutes ces images, ces récits et ces rencontres sont passées au tamis de la simplicité et de l’honnêteté, qui sont au coeur de l’éthique et du projet des Écrans de l’aventure.

Soyons toujours plus nombreux à rêver les yeux ouverts et à l’écoute des figures inspirantes de notre temps. Pour mieux repartir joyeux.

Vincent RATTEZ
Délégué général de La Guilde et du festival.